Portrait

Pleins feux sur deux spécialistes en information sur le cancer : Shigufa et Sandra


Puisqu’environ une personne sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie, le cancer nous touche tous à un moment ou à un autre de notre vie. Que vous ayez reçu un diagnostic de cancer ou qu’un de nos proches en ait été atteint, l’expérience d’un cancer est une aventure bien personnelle et différente d’un individu à l’autre.

Mais pendant celle-ci, trouver une oreille attentive, des ressources (aide financière, soutien moral, prothèses, et plus encore), et surtout, des informations fiables et vulgarisées afin de mieux comprendre les différentes facettes de l’expérience du cancer sont source de réconfort.

La Ligne d’aide et d’information sur le cancer de la Société canadienne du cancer permet aux personnes atteintes de cancer ainsi qu’à leurs proches de parler de leur expérience de cancer avec des spécialistes en information. Que ce soit une discussion pour parler en toute franchise, pour poser des questions, pour obtenir des informations ou pour trouver des ressources d’aide, les spécialistes en information de la ligne d’aide sont là pour offrir du soutien et des ressources afin de passer à travers cette épreuve difficile. Parmi ceux-ci, Shigufa et Sandra. Découvrez comment leurs expériences personnelles les motivent à soutenir jour après jour les personnes touchées par le cancer à travers le pays.


Shigufa : une jeune femme au grand coeur

Shigufa s’est jointe à la Société canadienne du cancer en février 2020, car elle désirait pratiquer un métier qui lui permettait de faire une différence dans la vie de ceux avec qui elle interagie chaque jour.

« J’ai toujours voulu avoir un emploi gratifiant où on peut venir en aide aux gens, et c'est exactement ce que je fais en ce moment en tant que spécialiste en information sur le cancer. »

Mais c’est en août 2020, alors que sa grand-mère a reçu un diagnostic de cancer du pancréas avancé un mois avant son décès, que Shigufa a compris le sens et l’importance de son rôle au sein de la Ligne d’aide de la Société canadienne du cancer.

« Lorsque je reçois des appels, je comprends mieux ce qu’est une expérience de cancer et les émotions ressenties ayant vécu une expérience similaire. Ma famille et moi en sommes encore bouleversés. »


Une jeune femme souriante, à l’extérieur, à la tombée de la nuit.

En tant que spécialiste en information, Shigufa aide au quotidien les personnes touchées par le cancer à décortiquer et vulgariser l’information afin qu’elles puissent se sentir mieux informés sur leur maladie. Mais son rôle ne s’arrête pas là; elle est également, en quelque sorte, un pilier sur lequel les personnes touchées par le cancer peuvent s’appuyer lorsque rien ne va plus.

« Je n’oublierai jamais l’appel de cette dame. Elle pleurait, car elle était bouleversée d’avoir reçu un diagnostic de cancer du sein. J’ai pris le temps de l’écouter et de bien cibler ses besoins. Ce qui m’a le plus marqué de cet appel c’est la progression de l’état d’esprit de la dame. Elle était en pleurs au début de l’appel, désespérée d’obtenir de l’aide, alors qu’à la fin, elle était beaucoup plus sereine, calme et très reconnaissante de l’aide qu’on lui a apportée. Ma plus grande satisfaction c’est d’avoir pu aider cette personne, qui avait grandement besoin d’être outillée et soutenue. »


Sandra : vivre et vaincre le cancer  

Aider les gens a toujours été la vocation de Sandra. En tant qu’infirmière pendant 28 ans, elle était aux premières lignes afin d'aider les enfants malades, les patients en soins palliatifs et ceux nécessitant des soins à domicile. Mais c’est véritablement l’impact du cancer sur sa famille qui a façonné la personne qu'elle est aujourd'hui.  

Avant la naissance de Sandra, sa sœur a reçu un diagnostic de leucémie. À cette époque, aucun traitement n’existait pour ce type particulier de cancer. Toutefois, un essai clinique prometteur a permis de prolonger sa vie de 18 mois, mais malheureusement, à cause de son système immunitaire affaibli, sa sœur est décédée d'une infection. Quelques années plus tard, Sandra a perdu son père des suites d'un lymphome. Et puis, ce fut le tour de Sandra; alors qu’elle commençait à fonder sa famille, Sandra a reçu, tout comme son père et sa sœur, un diagnostic de cancer affectant le sang :  un lymphome de Hodgkin.

« Ce fut difficile de recevoir un diagnostic de cancer. Je ne pouvais m’empêcher de penser : « Les membres de ma famille n'ont pas survécu, alors pourquoi ça serait différent dans mon cas? »

Mais Sandra avait de bonnes raisons de garder espoir, car nous faisons des progrès tous les jours. Selon le rapport Statistiques canadiennes sur le cancer 2019, la survie globale au cancer est passée de 55 % au début des années 1990 à 63 %. Le rapport montre également que la plus forte hausse a été enregistrée pour le lymphome non hodgkinien (de 49 % à 68 %), suivi du myélome multiple (de 27 % à 44 %) et de la leucémie (de 43 % à 59 %). Ces progrès découlent principalement des recherches qui ont contribué à améliorer les traitements. Aujourd'hui, davantage de personnes atteintes d'un cancer du sang sont traitées avec plus de succès, y compris Sandra.

« La recherche sur le cancer a contribué à changer la donne pour moi. Elle m'a donné une chance de survivre.»

Aujourd’hui en rémission, Sandra utilise désormais ses expériences du cancer afin de mieux répondre aux besoins de ceux à leur tour touchés par le cancer. « Je comprends ce que les autres vivent parce que je suis moi-même passée par là. Je me sens honorée de pouvoir offrir du soutien et des ressources aux personnes touchées par le cancer. »  


Une femme portant un casque d'écoute travaillant à un bureau et souriant à la caméra

La COVID-19 a eu un impact non seulement sur le système de santé, mais également sur le bien-être physique, émotionnel et financier des personnes touchées de près ou de loin par le cancer. Et ceci s’est fait ressentir à la Société canadienne du cancer; les spécialistes en information de la Ligne d’aide et d’information sur le cancer ont reçu près de 50 % plus d'appels entrants, de courriels et de messages par clavardage en direct. Une augmentation spectaculaire!

Puisque ce service gratuit, offert en français, en anglais et dans plus de 150 langues grâce à l’intermédiaire d’un interprète, permet aux personnes touchées par le cancer, aux proches aidants, et aux professionnels de la santé d’obtenir le soutien et l’information dont ils ont besoin, il est primordial de le maintenir.  Aidez-nous à faire en sorte que personne n’ait à faire face au cancer seul. Soutenez ce service essentiel grâce au Fonds d’urgence de la COVID-19.