une seule jonquille sur un champ obscurci
Portrait

Faire face au cancer pendant les fêtes; l’histoire de Sara

Recevoir un diagnostic de cancer est une expérience bouleversante en temps normal. Mais recevoir un diagnostic ou suivre ses traitements pendant la période des fêtes, généralement un moment pour se réjouir et célébrer, peut être encore plus difficile et contribuer à un sentiment d’isolement.

Pour Sara et sa famille, les fêtes de fin d’année sont généralement marquées par des traditions comme porter des pyjamas assortis, regarder des films de Noël, jouer à des jeux de société et faire un souper entre amis. Mais lorsque Sara a reçu un diagnostic de cancer du sein de stade 3 en août 2013, elle a immédiatement su que les fêtes seraient différentes cette année-là.


Sara et sa fille

S'adapter aux nouvelles qui changent une vie 

Après avoir reçu son diagnostic, la vie de Sara a semblé changer du jour au lendemain. Un jour, elle passait des examens dans le bureau de son médecin, et le lendemain, son équipe soignante établissait un plan de traitement de 8 mois comprenant une chimiothérapie suivie d'une opération, une mastectomie bilatérale et une radiothérapie.

« Il est difficile d'imaginer à quel point un diagnostic peut changer tous les aspects de votre vie, qu'il s'agisse de votre travail, de vos finances, de vos relations ou de votre vision du monde. »

Comme Sara, beaucoup de gens se sentent souvent dépassés par les événements lorsqu'ils reçoivent un diagnostic de cancer pour la première fois. Il n'est pas rare de ressentir des émotions variées au moment de digérer la nouvelle. C'est pourquoi le site de la Société canadienne du cancer fournit des informations utiles et précises sur plus de 100 types de cancer, ainsi que des ressources pour y faire face et vous soutenir.


Créer des liens avec d'autres personnes ayant des parcours similaires

Bien que Sara fût bien soutenue et reçût beaucoup d'amour de sa famille et de ses amis, elle voulut créer des liens avec d'autres personnes qui comprenaient ce qu'elle vivait. Elle a donc décidé de prendre part à des activités destinées aux personnes atteintes de cancer. Grâce au yoga, à un cours de cuisine et même à un cours de tambour, elle a pu entrer en contact avec des personnes qui comprenaient ce qu’elle vivait.

« Cela fait une énorme différence de pouvoir parler avec des gens qui comprennent ce que l’on vit, qui savent écouter et qui peuvent répondre à nos questions. »

Rejoindre une communauté qui offre du soutien peut atténuer l’anxiété et aider les personnes comme Sara à faire face à la situation. Les Canadiens peuvent se tourner vers ParlonsCancer.ca, notre communauté en ligne qui permet aux personnes atteintes de cancer et leurs proches de partager leurs expériences et créer des liens avec d'autres personnes qui sont passées par là.


Une saison des fêtes bien différente

Puisque son dernier traitement de chimio était prévu après Noël, Sara savait que les fêtes de fin d’année seraient différentes.

Son équipe de soins de santé lui avait conseillé d'éviter de voir ses amis et sa famille, car la chimiothérapie avait affaibli son système immunitaire, ce qui l'exposait à un risque d'infection plus élevé.

« C'était difficile de ne pas pouvoir faire toutes les activités que nous avions l’habitude de faire en famille à Noël. »

Bien que les vacances n'aient pas été ce qu'elles étaient habituellement, Sara est restée positive, sachant que son dernier traitement de chimiothérapie était pour bientôt.

« J'étais fébrile parce que je savais qu'au début de la nouvelle année, je finirais la chimio et que je me préparais pour le dernier droit. »


Créer de nouvelles traditions 

Lors des fêtes suivantes, Sara et sa famille avaient plus d'une chose à célébrer : elle était en rémission!

Aujourd'hui encore, chaque année qui passe rappelle à Sara le défi qu'elle a relevé pendant les fêtes et elle est plus reconnaissante que jamais de pouvoir créer de nouvelles traditions et passer plus de Noëls avec ses proches.

« Même si cela fait 7 ans, je suis toujours aussi émue par mon expérience du cancer. »


Alors que la pandémie de la COVID-19 continue de toucher les Canadiens, de nombreuses familles devront passer les fêtes de cette année séparés. En cette période des fêtes, les personnes touchées par le cancer peuvent se sentir particulièrement isolées. C'est pourquoi il est plus important que jamais de leur montrer qu'elles ne sont pas seules.

Aidez-nous à financer des projets de recherche novateurs afin que nous puissions mieux détecter, diagnostiquer et traiter les Canadiens atteints de cancer et faire en sorte que les personnes touchées, y compris les familles et les proches aidants, reçoivent le soutien dont elles ont besoin pendant les fêtes et tout au long de l'année. Ensemble, nous pouvons montrer que l'amour est plus fort que le cancer.