Portrait

6 raisons de célébrer le Mois de la sensibilisation au cancer du sein

Chaque jour, environ 75 personnes en moyenne reçoivent un diagnostic de cancer du sein. Mais grâce à de généreux alliés comme vous, la recherche sur le cancer du sein fait d’incroyables progrès et il y a de quoi célébrer! Votre générosité aide les personnes au pays qui reçoivent un diagnostic de cancer du sein à profiter pleinement de la vie.

Voici d’excellentes raisons de célébrer le Mois de la sensibilisation au cancer du sein!

1. Le taux de mortalité due au cancer du sein a chuté de près de moitié chez les femmes

Il est vrai que 1 femme sur 8 peut s’attendre à recevoir un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie. Ce chiffre peut surprendre, mais il y a aussi de bonnes nouvelles : de plus en plus de personnes atteintes de la maladie au pays ont un meilleur pronostic.

Depuis que le taux de mortalité due au cancer du sein a atteint un sommet chez les femmes en 1986, on estime qu’il a diminué de 48 %. Une plus grande sensibilisation à l’importance de la mammographie et l’amélioration des méthodes de dépistage font en sorte que le cancer du sein est détecté plus tôt chez un nombre grandissant de personnes au pays – souvent avant même que des symptômes apparaissent. Cette détection précoce augmente les chances de réussite du traitement. Grâce aux progrès de la recherche sur le cancer, les personnes touchées par le cancer du sein bénéficient de meilleures options pour traiter et gérer la maladie.

Une femme portant un chandail à manches longues sourit à la caméra

2. Un mode de vie sain peut aider à réduire le risque de cancer du sein

Selon une étude financée par la Société canadienne du cancer, il serait possible de prévenir environ 28 % des cas de cancer du sein chez les femmes par un mode de vie sain et des politiques protégeant la santé des Canadiens. Vivre sans fumée, faire de l’activité physique, passer moins de temps assis, maintenir un poids santé, limiter la consommation d’alcool et manger sainement sont autant de moyens clés pour réduire le risque de cancer du sein. L’étude a aussi observé qu’environ 7000 cas de cancer du sein auraient pu être évités en 2015!
Deux hommes en train de courir ensemble

3. Il est possible d’épargner les effets toxiques de la chimiothérapie à certaines femmes

Nous travaillons sans relâche à parfaire nos connaissances sur le cancer. Grâce à nos donateurs, les chercheurs de la Société canadienne du cancer reçoivent les fonds dont ils ont besoin pour trouver et mettre à l’essai de nouveaux moyens de prévenir, détecter, traiter et gérer le cancer du sein.

Avec votre aide, un essai clinique financé en partie par la Société canadienne du cancer a permis de découvrir que la plupart des femmes atteintes d’un cancer du sein de stade précoce n’ont pas besoin de suivre une chimiothérapie en plus de l’hormonothérapie. Autrement dit, ces femmes n’auront pas à subir les effets toxiques qui peuvent être associés à la chimiothérapie, comme les nausées, les vomissements et la fatigue extrême. Mieux encore, leurs chances de rémission ne seront aucunement affectées.

Trois amis féminins s’asseyant ensemble et souriant

4. Les personnes touchées par un cancer du sein métastatique bénéficient d’un plus grand nombre d’options thérapeutiques

Le cancer du sein métastatique ou de stade 4 est un cancer du sein qui s’est propagé à d’autres parties du corps. Bien que le cancer du sein soit diagnostiqué au stade 4 chez moins de 5 % des femmes atteintes, de 20 à 30 % des femmes qui reçoivent un diagnostic de cancer du sein moins avancé finiront par développer des métastases. Et comme la majeure partie des décès liés au cancer du sein sont dus à la propagation du cancer, il nous faut de toute urgence trouver de nouveaux traitements innovateurs ciblant cette forme de la maladie.

En collaboration avec Stand Up To Cancer Canada (SU2C Canada) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), des (CIHR), essais cliniques sont en cours afin de mettre au point de nouvelles options thérapeutiques pour le cancer du sein métastatique. Le projet actuel vise à empêcher les cellules cancéreuses de devenir agressives et de se propager à d’autres organes. Cet essai clinique aidera les personnes touchées par un cancer du sein métastatique à vivre plus longtemps et à jouir d’une meilleure qualité de vie.

Un groupe de femmes utilisant le rose avec les bras autour de l’épaule de l’un l’autre

5. Les programmes de soutien aident les Canadiens à profiter pleinement de la vie

Chaque personne atteinte de cancer du sein vit une expérience différente; c’est pourquoi nous offrons un vaste éventail de programmes et services pour aider les personnes touchées par le cancer.

Les personnes qui font face à un diagnostic de cancer ou celles qui veulent en savoir plus sur la maladie peuvent appeler notre ligne sans frais pour obtenir de l’information sur le cancer et connaître les ressources d’aide dans leur région. Pour celles qui souhaitent échanger avec une autre personne qui est déjà « passée par là », il y a notre programme de jumelage. Ce programme consiste à jumeler les participants avec des bénévoles spécialement formés, dont le rôle est d’apporter un encouragement et de partager différentes idées pour faire face à la situation – toujours avec le point de vue unique d’une personne qui a elle aussi vécu une expérience de cancer. Finalement, où qu’elles soient, les personnes souhaitant partager leurs expériences ne sont jamais seules et peuvent en tout temps accéder à notre communauté en ligne pour entrer en contact avec d’autres membres et obtenir du soutien.

Un homme souriant tandis qu’au téléphone

6. 57 communautés se rassemblent pour vaincre le cancer du sein

Les événements organisés par la Société canadienne du cancer, comme la Course à la vie CIBC, réunissent des personnes partageant les mêmes idées, qui ont à cœur de faire une différence et de changer l’avenir du cancer du sein. Ces événements contribuent à mobiliser les Canadiens pour agir contre le cancer du sein et montrer que personne n’est seul pour faire face à la maladie.

Cette année, la Course à la vie CIBC s’est déroulée le dimanche 6 octobre dernier et a rassemblé des milliers de personnes de 57 collectivités du Canada afin de tout faire pour vaincre le cancer du sein. Les fonds recueillis serviront à financer la recherche sur le cancer du sein, les services de soutien, la diffusion d’information fiable sur le cancer et la défense de l’intérêt public au nom de tous les Canadiens. C’est grâce aux sommes recueillies lors d’événements comme la Course à la vie CIBC que nous en savons plus aujourd’hui sur le cancer du sein que jamais auparavant...

Une jeune femme portant le t shirt de la Course à la vie CIBC avec le poing dans les airs

Bien que nous ayons réalisé des progrès notables au fil des années, il reste encore beaucoup de travail à faire. Le cancer du sein continue d’être le cancer le plus fréquemment diagnostiqué et la deuxième cause de décès par cancer chez les Canadiennes.

Avec environ 27 000 nouveaux diagnostics chaque année, nous avons donc plus que jamais besoin de votre appui. Avec votre aide, nous pouvons continuer d’investir dans des projets de recherches sur le cancer de pointe ainsi que des services et programmes offrant aux personnes touchées par le cancer du sein le soutien nécessaire pour profiter de la vie aussi pleinement que possible.