Nouvelle

Mieux comprendre comment le vapotage nuit à la santé

Quatre projets de recherche inédits et novateurs, financés par la Société canadienne du cancer (SCC) en partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), fournissent un nouveau savoir essentiel concernant les effets du vapotage sur la santé et les mesures que nous pouvons prendre pour mieux protéger la santé des Canadiens.

De récentes études menées au Canada et aux États-Unis ont fait ressortir des tendances à la hausse alarmantes du vapotage chez les jeunes. Une telle situation est préoccupante parce que les jeunes utilisateurs de cigarettes électroniques avec nicotine sont plus susceptibles de devenir des fumeurs, ce qui pourrait accroître leur risque d’être atteints de cancer.

Toutefois, il existe d’importantes lacunes dans notre connaissance des comportements liés au vapotage et des répercussions directes de celui-ci sur la santé. Les quatre nouvelles subventions Catalyseur sur le vapotage, financées conjointement par la SCC et les IRSC, doivent aider à combler ces lacunes en permettant à des chercheurs d’explorer des questions clés liées à l’utilisation des cigarettes électroniques. L’un des bénéficiaires d’une subvention Catalyseur d’un an est le Dr Donald Sin, qui étudie comment le vapotage agit concrètement sur les poumons et les voies respiratoires. Son équipe et lui vérifient si l’utilisation des cigarettes électroniques endommage les poumons et les voies respiratoires et augmente le risque d’apparition de troubles pulmonaires comme le cancer du poumon, une maladie pulmonaire obstructive chronique et une pneumonie.

Les trois autres projets subventionnés ont pour but d’évaluer comment les politiques relatives au vapotage influencent le marché des cigarettes électroniques et les comportements de vapotage chez les jeunes, en quoi les caractéristiques des cigarettes électroniques telles que le prix et l’emballage pèsent dans la décision d’acheter et d’utiliser le produit, et si les cigarettes électroniques sont réellement une solution de rechange plus saine aux cigarettes ordinaires.

« Étant donné la hausse rapide du vapotage au Canada, en particulier chez les jeunes, il est urgent d’effectuer plus de recherches pour comprendre les effets à long terme du vapotage sur la santé, dit Stuart Edmonds, Ph. D., vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public à la SCC. Les résultats de ces subventions Catalyseur aideront à orienter les activités de défense de l’intérêt public et les politiques en vue d’atténuer les risques liés au vapotage et d’améliorer la santé publique, afin que les Canadiens puissent profiter pleinement de la vie, plus longtemps.

La SCC continue de demander l’imposition de mesures supplémentaires pour freiner le vapotage chez les jeunes, dont l’interdiction des arômes dans les cigarettes électroniques, ce qui rendrait celles-ci moins attrayantes. Pour en savoir plus et vous impliquer, cliquez ici.

Dr Donald Sin
Dr Donald Sin